[CR] Triathlon de la Montage Noire, mon second !

Triathlon de la Montagne Noire 2015

Format S – 02/08/2015 – 117 finishers – 25ème

Après avoir pas mal hésité à m’aligner sur le M pour éviter de se lever aux aurores et pour faire la même course que les copains du club, j’ai finalement été raisonnable et suis resté sur le S. C’était préférable vu mon piètre niveau de natation, bien que meilleur qu’à l’Isle Jourdain… Pas difficile !

Levé 5h15, pain d’épices, tasse de thé, check up matos et c’est parti pour 1h40 de route avec mon beau-frère Fabio et mon pote Romain, tous deux aussi pour leur second triathlon.

Pas évident de s’échauffer vu la logistique, avec des parcs à vélo différents pour T1 et T2, tant pis… Le départ est retardé d’une bonne demi-heure car un concurrent a fait un soleil… Foutu sac de transition qui se file dans les rayons… Bien amoché, donc pompiers et tout le tintouin !

On enfile tant bien que mal la combi (+ 60 puls au cardio ^^), quelques mouvements pour chauffer les épaules et c’est parti pour trois boucles. Comme pour la première fois, je me positionne au fond de la classe avec mon pote Romain et quand nous rentrons dans l’eau, les premiers sont déjà loin !

Je comprends alors très rapidement que je n’arriverai pas à nager du crawl tout le long… La densité est trop grande et les boucles n’arrangent rien. J’ai tout le temps du monde à gauche, à droite, devant, derrière, dessous, dessus…

Bref, je ne serai relativement tranquille que sur la dernière boucle, quand presque tout le monde sera sorti ^^. A la grande différence de L’Isle Jourdain où j’avais tout fait à la brasse, j’ai quand même fait une bonne moitié en crawl. Ça suffira à me satisfaire pour le moment !

Je mets beaucoup de temps à sortir ma combi, je dois me tenir à la barre plusieurs fois pour éviter de tomber par terre, la tête tourne trop ! Bref, je sors du parc à vélo en 95ème position, après une transition de 2’10 !

C’est parti, je connais un peu le parcours pour l’avoir repéré en voiture une semaine avant, et là grosse déception, je ne remonte que très peu de monde en quelques kilomètres de faux plat descendant…

Et puis… le mur ! Je lève la tête et je vois un essaim de cyclistes en perdition qui zigzaguent à droite et à gauche.

OK… on tombe le plateau, en danseuse, et c’est parti pour 4kms de montée et surtout de remontée fantastique !

La montée se passe bien, je ne pèse pas lourd et les 600 premiers mètres les plus rudes passent bien. Sur le haut de la dernière bosse j’aperçois mon beau-frère Fabio à 50 mètres, ça me booste, je le passe, on échange 2-3 mots sur les temps natation et c’est reparti. Il me reprend 150-200m dans la descente (je suis une grosse buse en descente !).

La descente terminée, je fais l’effort pour revenir sur lui et deux autres gars qui se prennent tranquillement des relais. Je les passe en leur faisant une petite réflexion, Fabio enquille mon rythme, et on arrive à T2 ensemble 2kms plus loin. Bilan, un 10ème temps vélo.

J’ai oublié d’appuyer sur la montre donc pas idée du temps de ma T2, mais j’ai pris mon temps, d’autant que derrière moi, Fabio ne trouvait pas ses chaussures. Pour la parenthèse, il s’était trompé d’emplacement, et l’orga avait récupéré les chaussures, pensant que c’était celle du mec qui a fait un soleil avant la course…

Bref, le pauvre a perdu une bonne dizaine de minutes avant de pouvoir partir à pieds, avec des chaussures !

Tout le monde ne s’appelle pas David HAUSS !!!

La CAP démarre par une belle descente, sur du goudron et du béton, j’ai du mal à prendre de la vitesse, les jambes font mal ! Un mec me reprend, j’enquille derrière lui. On fera à toi à moi tout le long, tout en remontant du monde au fil des singles et des rudes montées faites en marchant pour ma part. Le dernier kilomètre est descendant et le bougre m’a mis 100m avant ça. Je fais l’effort, j’allonge et le reprend. Je le motive pour aller chercher le 25ème devant, mais il est cramé et me laisse le passer seul. Je boucle le dernier kilo en 3’17, mais trop tard pour espérer un bon chrono.

18ème temps CAP, plutôt déçu. Encore une erreur d’hydratation tardive sur le vélo qui m’a créé un point de côté tout le long de la CAP… On apprend de ses erreurs. La dernière fois c’était le gel inutile sur le vélo, là c’est de l’eau prise trop tard, dernière gorgée dans le parc…

nEHCfTZJ9-BG1nHs305iN23KewB-axFA4XRi1CicPbQ=w1174-h1009-no

Je boule donc en 1h27 ce second triathlon en étant plutôt satisfait et surtout, je me suis amusé, comme pour le premier ! Le plaisir aussi d’attendre mon pote Romain quelques minutes après, puis Fabio qui trouvera quand même la motivation de faire la CAP malgré ses péripéties au parc. Et puis, bien sûr, le plaisir d’encourager les machines de club sur le M l’après-midi. Une journée au top !

Prochaines échéances : Mon 1er CLM + Critérium FSGT dimanche 09/08 à CAP Découverte, puis la reprise du Challenge Lévy le 15 août.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.