Trois endroits où manger à Miami

Je voulais partager ici trois endroits dans lesquels j’ai eu l’occasion de manger lors de mon voyage à Miami. Il ne s’agit pas de supers restaurants gastronomiques, mais juste d’un partage d’expérience pour ceux qui se demanderaient où manger sans devoir « payer l’emplacement », en passant des heures sur Tripadvisor, sans arriver à se décider. Oui oui, je vous reconnais bien là ! ^^

Shake Shack MiamiSHAKE SHACK : Rapide et pas cher, version US à Miami Beach
1111 Lincoln Road, à l’angle de Lenox Avenue. Ouvert de 11h jusqu’à 23h ou minuit (vendredi et samedi)
Site web : https://www.shakeshack.com/
Budget pour deux : 25-30$ avec dessert

Même si, à première vue, la carte peut sembler similaire à un Mc Do, c’est loin d’être le cas une fois sur le plateau et dans la bouche. Un choix assez restreint mais qui saura ravir les amateurs de burgers, avec notamment un super burger steak/mushroom.

Petit craquage pour les frites au fromage et au bacon, une tuerie ! Et que dire de l’équivalent au Mc Flurry, le CONCRETE chocolat/cookies/beurre de cacahuète à tester de toute urgence !

Restaurant Mexicain Miami BEACHALMA MEXICANA : de la vraie cuisine mexicaine à Miami Beach
1344 Washington Ave, Miami Beach FL33139
Fermeture à 23h, il vaut mieux donc y arriver avant 22h pour ne pas être speed.
Site web : http://almamexicanamiamibeach.com/
Budget pour deux : 40 à 50$

Un petit restaurant très sympa, avec très peu de couverts. Sûrement familial.
On y mange des enchiladas, des burritos, des tacos, des quesadillas, des fajitas, des nachos et d’autres plats traditionnels, très bien préparés et très copieux.

La déco est sympa, la musique est, dira-t-on, locale, et l’addition n’est vraiment pas salée.

Sparky's Roadside Barbecue MiamiSPARKY’S ROADSIDE BARBECUE : Les meilleurs RIBS de Miami !
204 NE 1st Street, Miami, FL 33132
Site web : http://sparkysroadsidebarbecue.com/
Budget pour deux : 50 à 60$

Ma moitié étant une grande fan de ribs, nous n’avons pas été déçus en allant manger dans ce restaurant qui ne paie pas de mine. Une carte large avec un choix de ribs restreint, mais suffisant pour se faire plaisir ! Vous pourrez y manger bien d’autres plats typiques, il s’agit d’un vrai restaurant américain comme on peut se l’imaginer.

 

Les desserts sont aussi de vraies tueries donc gardez un peu de place pour la fin 😉

Voilà, j’espère que ça pourra servir à quelqu’un, et si jamais vous êtes passé dans l’un ou l’autre, n’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire.

Bon ap’ !

[CR] Miami Beach Halloween Half Marathon

Miami Beach Halloween Half Marathon

Une semaine après l’Ironman 70.3 Miami, Sabrina et moi étions inscrits sur ce semi-marathon d’Halloween à Miami Beach.
L’occasion pour elle de faire son premier semi officiel et pour moi de faire un semi dans un cadre sympa.

La pluaprt des coureurs sont déguisés, l’ambiance est détendue et franchement bonne. Mais devant, il y a comme toujours quelques clients, pas venu pour un concours de déguisements.

Départ de nuit à 6h30, les sensations sont particulières. Le gros avantage des courses aux US, malgré le prix d’inscription élevé (50$ en early et 100$ en late reg.), c’est la sécurité apporté par l’organisation durant toute la course, comme lors du 70.3.

Je pars vite (3’38 le premier kilo) histoire d’accrocher rapidement le groupe de tête pour voir ce qu’il s’y passe. J’avais vu dans les résultats que le podium était accessible autour des 1h23′ ce qui est largement à ma portée. Rapidement je me force à ralentir et décroche la tête pour laisser revenir deux autres gars derrière moi afin de former un petit paquet pour m’abriter du vent qui souffle toujours aussi fort. Il fait déjà chaud et humide et le vent fait quand même du bien de ce côté-là.

Un des deux est bien affuté et a l’air bien à l’aise, à ce moment là nous sommes 7, 8 et 9. L’affuté met une cartouche à l’approche d’un pont à traverser alors que l’autre était en train de ralentir le train. Je me mets dans sa foulée. On va se prendre des relais jusqu’au 12ème et puis après un ravito (durant lequel je me verse du Gatorade sur la tête au lieu d’eau…) je n’arrive plus à rester derrière lui. Rideau, plus rien, à ce moment-là je suis 5ème et impossible de sortir plus que du 4’20 au kilo. Un passage de plusieurs kilomètres sur un ponton en bois va m’achever et après le demi-tour au 16ème kilo, ça va être encore plus dur, difficile de courir à 4’30. Je reperdrai deux places d’ici l’arrivée qui s’est longuement fait attendre. Au final, je passe le semi en 1h29’39 et arrive péniblement en 7ème position, plus de 10min après le vainqueur et à  4min du podium.

Après analyse des données, je me rends compte que les conditions atmosphériques sont quand même très importantes dans la performance, en tout cas pour les athlètes amateurs que nous sommes. J’avais vécu la course la plus horrible de ma vie lors d’un 10km à Singapour et j’ai eu quasiment les mêmes sensations lors de ce semi même si c’était largement plus supportable. Le vainqueur gagne d’ailleurs en 1h19 alors que chez nous, ce genre de course se gagne plutôt autour des 1h07-09.

L’après course était au top, sans surprise. Une superbe médaille, un ravito très fourni et un repas très complet au Nikki Beach en même temps que la remise des récompenses mais… il fallait arriver à l’heure, car il n’y en a pas eu pour tout le monde !

Superbe expérience, sans regret, même pour Sabrina qui a autant souffert que moi à peu près sur le même timing. Pour son premier, c’était du costaud.