Une longue escale à Munich ?

Hotel de ville de Munich

Notre vol vers Shanghai avec Lufthansa comportait une escale de 7h à Munich, de 15h à 22h.

L’occasion pour nous d’aller faire un tour dans cette ville que nous ne connaissions pas.

Pour aller au centre-ville de Munich depuis l’aéroport, c’est très simple, prenez le train (S-Bahn) !

Il vous en coutera 13€ le billet journalier. Comptez environ 40 min de trajet en train jusqu’à la station Marienplatz, le cœur de la ville.

Là, vous pourrez vous mêler à la foule locale et touristique pour assister au carillon mécanique mobile qui anime la façade de l’hôtel de ville, tous les jours à 11h et 12h, ainsi qu’à 17h d’avril à octobre.

Puis, baladez-vous dans les rues et ruelles commerçantes, faites une halte au marché plein air où les locaux prennent le temps de déguster une bonne (et grande !) bière en sortant du boulot. Accompagnez cette bière allemande d’un gros Pretzel, il en existe de toutes sortes.

Une immersion de quelques heures à l’allemande avant de reprendre le train pour l’aéroport et continuer (ou terminer…) son voyage.

Escale à Munich

Winamax Poker Open 2017

Winamax Poker Open 2017

Lorsque je jouais au poker bien plus régulièrement, de 2006 à 2012, j’avais participé trois fois aux European Short-Handed Poker Championship qui se tenaient à Dublin, aujourd’hui devenu le Winamax Poker Open. A l’époque, j’affectionnais particulièrement de type de tournoi short-handed (en table de 6) car mon style de jeu agressif était parfaitement adapté. J’y avais d’ailleurs terminé 10ème sur 656 lors de l’édition 2011.

Aujourd’hui, j’ai bien plus de patience et je ne joue surtout plus beaucoup (4-5 fois par an), ce qui a totalement changé ma façon de jouer, moins adaptée à ce genre de format. Tant pis… le Winamax Poker Open, c’est aussi une grande fête annuelle pour tous les amateurs de poker, même si c’est devenu très franco-français. J’avais donc envie de participer à nouveau à ce festival après avoir dealé un tournoi à Salies du Salat.

Cette année, le WPO a été délocalisé à 30min du centre-ville de Dublin, au très beau complexe Citywest. J’étais un peu sceptique au départ, moi qui aime bien concilier tourisme et passion, que ce soit avec le poker ou le sport (le vrai !).

Au final, le complexe est très grand et il y a des installations sportives assez complètes pour pouvoir s’entrainer entre deux tournois. Si vraiment, on veut se rendre en ville, il y a une station de tram à 1km qui permet de s’y rendre en 30min. Pas de quoi rebuter les voyageurs comme moi pour le coup.

Côté chiffres, ce ne fut pas un grand week-end. Sorti en fin de day 1 sur le Main Event puis rapidement du side event deepstack, assez card dead tout le week-end, pas évident de trouver le mental pour jouer proprement. Une anecdotique petite ligne sur ma HendonMob (c’est mon habitude à Dublin) sur une boucherie annexe.

Et côté météo, ce fut très… irlandais !
Le WPO, j’y reviendrai certainement, mais pas tout de suite. L’ambiance y est très « alcoolisée » et plutôt dédiée aux jeunes, aux regulars de W, aux célibataires ou ceux qui se lâchent loin de maman. Pas très compatible avec la préparation d’un Ironman 70.3 par exemple ! ^^

Quelques photos pour apprécier le contexte

Winamax Poker Open 2017

La grotte de Clamouse

En vadrouille dans l’Hérault pour une journée au Pont du Diable, nous avons fait un stop par la grotte de Clamouse.
Cette grotte n’est pas la seule à visiter dans la région mais nous y sommes tombés dessus par hasard !

Il vous faudra compter une heure environ pour la visite guidée, comprenant un petite vidéo explicative en introduction.
Prévoyez une petite laine parce qu’il n’y fait pas plus de 15° à l’intérieur avec un taux d’humidité avoisinant les 100% !
Je n’en dirais pas plus pour vous laisser l’occasion de tout découvrir sur place. C’est à faire si vous êtes dans le coin !
Allez… tout de même quelques photos pour les plus curieux 😉

Grotte de Clamouse

Côté tarif, il vous en coutera 10,80€ par adulte et entre 6,80€ et 8€ par enfant.
Et pour une trentaine d’euros, vous pourrez jouer les apprentis spéléologues au cœur de même de la grotte !
Il y aussi la possibilité de se restaurer sur place, mais il serait vraiment dommage de se priver d’un pique-nique au pied du Pont du Diable si le temps le permet !

Hérault : une journée au Pont du Diable

Pont du Diable dans l'Hérault

Si vous avez l’occasion de passer par les gorges de l’Hérault ou que vous êtes en vacances sur la côte aux alentours de Marseillan, Agde, Sète… je vous conseille vivement de faire un tour au Pont du Diable !

Marre du vent en bord de mer ? Ça tombe bien, Le Pont du Diable, pont roman vieux de plus de 1000 ans, veille sur une plage caillouteuse plutôt encaissée. Vous pourrez donc y trouver un spot à l’abri du vent.

Marre de l’eau froide de la méditerranée, même en plein été ? Au Pont du Diable, elle ne sera pas bien plus chaude, mais un peu quand même.

Marre de boire des tasses salées ?! L’Hérault vous offre une eau propre, dénuée de sel.

Marre de devoir vous trimbaler un parasol ? Si vous n’êtes pas attaché à avoir les pieds dans l’eau, vous trouverez pas mal de végétations un peu en recul de la plage et sur les bords de l’Hérault pour un pique-nique ou une sieste ombragés.

En amoureux ou en famille, et pourquoi pas en solo, passer une journée sous le Pont du Diable permet de profiter d’un espace naturel magnifique tout en se rafraichissant.

Une partie de la plage est surveillée de 11h à 19h du 1er juillet au 31 août, de quoi être tranquille en famille.
Il est interdit de sauter depuis le Pont du Diable, mais vous pourrez pourtant y voir des téméraires tout au long de la journée. De quoi animer le spectacle lorsque les réceptions plus ou moins habiles raisonnent sous le pont !

OK, mais c’est où ?! Le Pont du Diable se situe à Saint-Jean-de-Fos.
A visiter juste à côté : La magnifique grotte de Clamouse, idéale pour se rafraichir d’une grosse journée ensoleillée.